• Visites au fil de l'Art

Les Azulejos de Porto, un coup de foudre haut en couleur !



Je ne crois pas avoir fait un seul voyage sans avoir eu une petit "lubie", un élément nouveau, propre au lieu où je me trouve qui m'obsède ou m'amuse au point d'en faire une série photographique.

Je n'avais jamais voyagé au Portugal et suis partie en me laissant porter par mes comparses de vadrouille sans trop me renseigner sur notre destination : Porto.

Etes-vous encore surpris si je vous avoue adorer la marche à pied ? Je trouve que c'est le moyen idéal pour découvrir un lieu... Prendre son temps de flâner le nez en l'air, pouvoir s'arrêter n'importe où et observer tout ce qui nous entoure. C'est, selon moi, le meilleur pour s'imprégner d'une nouvelle culture.

Porto a été une vraie révélation (même sous la pluie!) !

Il est impossible de ne pas succomber aux charmes du centre avec son tram à l'ancienne, de frissonner à l'écoute du Fado, de s'émerveiller en découvrant des lieux incontournables de la ville comme la gare de Porto-São Bento ou en poussant les portes d'une librairie à l'atmosphère magique. Les papilles ont également été de la partie avec la dégustation des spécialités locales : visite des caves de Porto (c'était inenvisageable de passer outre) et autres saveurs parfois déroutantes.

Mais très rapidement, mon attention se concentre sur certaines rues et plus particulièrement sur certaines façades. Le décor est toujours différent, coloré et très graphique, ça me fait d'ailleurs penser aux majoliques italiennes ou aux carreaux de ciment selon les motifs. Encore une fois, ma curiosité est titillée par ce revêtement qui semble être autant artistique que décoratif . Je suis tellement fascinée par toutes ces formes et toutes ces couleurs que je commence à les prendre systématique en photo. Mes comparses n'hésitent pas à me lancer "Et regarde là-bas, as-tu déjà photographié celui-là?", "Encore un autre", avec beaucoup de patience, elles m'attendent alors que des habitants me regardent amusés de faire des gros plans sur tous les murs recouverts de céramique.

J'avais donc jeté mon dévolu sur les fameux azulejos de Porto. en général dans les guides, les azulejos sont mentionnés comme décor sur des monuments culturels et touristiques de la ville. J'ai déjà mentionné la gare mais il y a aussi la chapelle de las Almas et tellement d'autres lieux recouverts d'azulejos généralement en bleu et blanc.

Il s'avère que l'usage des azulejos est beaucoup plus généralisé, c'est une véritable tradition de recouvrir sa maison avec de la céramique, autant à l'intérieur qu'à l'extérieur. Les azulejos font partis du patrimoine culturel et identitaire du Portugal.

Cette technique que l'on peut retrouver en Espagne et au Portugal a été apportée par les Arabes (plus précisément par les Maures au XIIe siècle), d'ailleurs le terme azulejo vient du mot arabe al-zuleij et signifie pierre polie. Cette technique et tradition s'est mise en place au XVe siècle et a eu son apogée au XIXe siècle.

Au fil du temps, les azulejos sont devenus un Art National, des manufactures locales ont été relayées par la production industrielle et les motifs ont suivi les influences et tendances successives.

Pourtant, alors que tous les sites vous les présentent comme les vedettes à ne pas rater, j'ai pu rencontrer lors d'un atelier d'initiation à la technique, les fondatrices d'un projet de préservation des azulejos qui tirent la sonnette d'alarme.

Le constat est assez triste, les manufactures ont quasiment presque toutes cessé leur activité et malgré une protection, dues aux rénovations et aux destructions dans la ville, des modèles disparaissent.

Elles recensent, avec une campagne photographique, tous les modèles d'azulejos et constituent progressivement un catalogue pour éviter la disparition de ce savoir-faire et recréer, si besoin, certains carreaux à la demande.

Je n'étais pas peu fière de participer, même sans le savoir au début, à ce si beau projet.

J'ai constaté que ma collection était bien modeste comparée à une véritable démarche depuis plusieurs années mais que ce qui m'avait attiré était véritablement un témoignage sensible de tout un pays.


Allez, rien que pour vous, je vous en remets une petite dose:

Azulejosement vôtre,

Aurélie


Si vous souhaitez consulter le catalogue des modèles d'azulejos et pourquoi pas suivre et aider leur projet: https://gazeteazulejos.com/

26 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
 

+33 (0)6 87 30 14 79

©2020 par Visites au fil de l'art. Créé avec Wix.com