• Visites au fil de l'Art

Road trip étape 2

La Dordogne, je la connais bien. J’y ai fait mon stage de fin de formation de guide, j’y ai de la famille et des amis. Autant dire que des châteaux dans le coin, j’en ai visité un paquet! Un peu moins de sites préhistoriques, je dois bien l’admettre...question de goût.

Alors cette fois-ci, je suis allée découvrir deux lieux que je ne connaissais pas encore, ou très peu. Les hashtags, je les prends au sérieux!

#cetetejevisitelafrance

D’abord, le charmant village de Limeuil, où se trouve la confluence de la Dordogne et de la Vézère. Village typique périgourdin avec des maisons tout en pierres, et des rues escarpées. Car la vue panoramique, en Dordogne, ça se mérite. Ici, rien d’aussi pentu qu’à Beynac, par exemple, mais ça monte quand même. Il y a d’ailleurs deux chemins pour atteindre les jardins panoramiques (payants): soit par le chemin panoramique aménagé depuis le parking (payant) à flanc de côte, soit par la rue principale du village. Celle-ci vous offrira quelques très jolis points de vue, mais surtout un florilège de maisons plus charmantes les unes que les autres.

J’ai toujours beaucoup aimé la couleur de cette pierre, légèrement jaune, que la lumière anime de beaux effets aux différentes heures de la journée. Joliment fleuri, ce village de Limeuil vaut le coup d’œil.


Après avoir visité presque tous les sites de la vallée de la Dordogne, il est un château que je n’avais pas encore découvert. Beaucoup de suspicions quant à son contenu, sans doute...je suis donc allée visiter le château des Milandes, qui fut la propriété de Joséphine Baker pendant de nombreuses années.


Franchement, je n’ai pas été déçue. Le tarif (12€) est le même qu’un peu partout en Dordogne (des vacances incluant des visites culturelles y reviennent tout de même assez cher, il faut bien le dire), et j’ai été surprise par l’ampleur du site.

La route qui y mène est déjà grandiose, car elle passe sous le château de Castelnaud-la-Chapelle, et offre un panorama époustouflant sur le château de Beynac (je vous ai dit que c’est mon préféré? Non? Bon bah voilà, c’est fait. C’est mon préféré, et de loin!) Lorsque l’on entre dans le village, avant d’arriver au parking, on a une vue incroyable sur cette bâtisse du XIVe siècle, qui porte le nom de Milandes car il se trouvait au milieu de la forêt (la dame de Castelnaud était fatiguée de son château, on a donc construit celui-ci, qui est plus modeste et plus moderne).


Les propriétaires actuels ont aménagé les salles ouvertes à la visite en hommage à Joséphine Baker, qui en a été expulsée faute de moyens après 25 ans d’occupation. Elle y a élevé sa très nombreuse progéniture, sa « tribu arc-en-ciel  » comme elle la nommait, et y reçut ses décorations pour actes de résistance en 1961. Tout cela est fort bien expliqué dans le château, mais les photos y sont interdites. Vous n’en aurez donc pas. À l’entrée, tous les visiteurs sont équipés d’audioguides, dont vous vous doutez que je ne suis pas fan...cependant, ils permettent de bien saisir toute l’histoire du lieu!


Alors, oui, les photos sont prohibées dans le château, mais à l’extérieur on peut s’en donner à cœur joie. J’ai été très surprise par la taille des jardins, que je n’imaginais pas aussi vastes. Il est tres agréable de les arpenter, avant ou après la visite du château (les entrées y sont sont comptées, et le port du masque obligatoire, mesures COVID free obligent). Le domaine propose des activités familiales, telles que le spectacle des rapaces, deux fois par jour, ou le nourrissage des oiseaux exotiques (sur réservation). En dehors des representations, les rapaces sont visibles dans leurs volières.




Le parc a été aménagé récemment et offre des points de vue remarquables. La chapelle, trop délabrée, est inaccessible, mais des bâches laissent présager que des travaux pourraient avoir lieu bientôt.

Il est tout fait envisageable de passer une petite journée au château des Milandes (brasserie sur place). Ou d’y passer une demie journée, puis d’aller à Beynac, et si vous y êtes un samedi de cet été, allez donc au camping Le Capeyrou à partir de 18h pour déguster une flammekueche faite maison et cuite au feu de bois par un vrai Alsacien expatrié...oui, je fais un peu de pub pour mon frère, et son camion La Cigogne du Périgord! Franchement, elles sont délicieuses !



En prime, vous aurez le privilège d´être au pied de ce magnifique château de Beynac ! Je vous ai dit que c’est mon préféré? Bref, une bien jolie journée en perspective, quoi que vous fassiez!


A très vite pour la suite du périple...to be continued!


Mélanie

 

+33 (0)6 87 30 14 79

©2020 par Visites au fil de l'art. Créé avec Wix.com