• Visites au fil de l'Art

Road trip étape 3

Cette partie du voyage m’a menée dans une ville que je rêvais de voir depuis longtemps. La fanatique d´architecture médiévale la fantasmait depuis de nombreuses années, et ça y est, je l’ai enfin visitée, sous un soleil de plomb.....CARCASSONNE!!!

#cetetejevisitelafrance


Alors oui, je sais, le ciel de cette photo dément mes propos. Mais elle a été prise le jour du départ...depuis le début du périple, le soleil nous suit, tant pis pour ceux qui restent derrière!


J’ai donc enfin pu arpenter les allées pavées de cette cité médiévale fortifiée, porte d'entrée en pays cathare, et qui me faisait rêver lorsque, jeune guide en devenir, je faisais visiter le château du Haut-Koenigsbourg, lui-même restauré en son temps. On a beau avoir vu des images, des photos, des reportages, tout est au-dessous de la réalité. Première vision depuis l’autoroute, un « mais non! » m’échappe. Je ne m’attendais tout simplement pas à une telle ampleur! J’ai bien sûr visité le mont Saint-Michel il y a fort longtemps, mais je crois n’avoir jamais vu autant de grandiose dans des remparts!


A peine installée à l’hôtel, je trépigne de pénétrer dans l’enceinte que je vois depuis ma fenêtre. Ou plutôt que j’aperçois. Ni une ni deux, c’est parti!! Et dès l’entrée je suis conquise, époustouflée.

Et il y a de quoi, franchement!



Devant tant de simplicité et d’efficacité, je suis toujours éblouie. Même si Viollet-le-Duc y est pour quelque chose ici, les fortifications m’émeuvent. A ce propos, cet article n’est pas une visite guidée, je n’ai même pas lu l’histoire de la cité avant de m’y rendre (uniquement quelques panneaux sur place) ni avant d’écrire, je veux simplement partager ce que j’ai ressenti en visitant ce lieu qui me faisait rêver. Autant vous dire que j’étais comme une gamine: émerveillée et ouvrant de grands yeux ronds.


Il y avait un peu de monde en milieu d'après-midi, surtout dans la rue principale commerciale, où sont vendus des objets tout à fait inutiles et assez peu en lien avec le site. Mais bon, il faut croire que ça fait partie du jeu désormais...et honnêtement, ici, ce n'est pas trop exagéré.

Ce qui est plutôt amusant, en revanche, ce sont les panneaux indicateurs et les enseignes des boutiques, qui sont en quelques sortes normés, et imitent une écriture pseudo-gothique.



Nous quittons rapidement cette rue principale un peu encombrée (bien moins que d'ordinaire, j'imagine!), et allons vers les lices nord, cet espace entre les deux niveaux de fortifications, et profitons de la vue à la fois sur la ville et sur les remparts.


En regardant un plan de Carcassonne, j'apprends qu'il y a une autre partie à visiter, qu'ils appellent la bastide Saint Louis. Bon, ce sera pour une prochaine fois. Pour le moment, je veux arpenter les rues de la cité médiévale.

Il fait vraiment chaud, et la route depuis le Périgord a été vraiment longue, mais la déambulation est très agréable. Peu d'ombre, mais qu'importe!



En faisant le tour de la cité, je découvre une église tout à fait charmante, datant du XIIe siècle, pour partie rénovée par la suite. Je ne m'étend pas sur le sujet, mais je vous montre avec plaisir quelques uns des détails que j'ai photographiés. C'est la basilique Saint-Nazaire. Il y fait frais, bien sûr, mais il y a aussi une ambiance un peu particulière.


De très belles roses, de petites colonnettes posées sur des colonnes pour soutenir les voûtes, des chimères qui ne servent absolument à rien mais semblent être la marque de Viollet-le-Duc, comme à Paris. Je ne m'avance pas sur ce point, comme je l'ai déjà mentionné, je n'ai pas étudié ce site, et je ne veux pas écrire de bêtise...ce n'est qu'une impression, mon impression!

Les rues de la cité sont tout à fait charmantes et offrent quelques petites oasis de fraîcheur où déguster une glace (elles sont toutes artisanales d'après les panneaux...?!) ou une boisson fraîche, ou encore un cassoulet...plat régional de l'étape, que, franchement, par 35 degrés, je n'ai pas testé!!

Maisons à colombages, fenêtres à meneaux, pierres apparentes ou badigeon, encore une belle encyclopédie de l'architecture vernaculaire!!




Le château comtal propose un parcours nocturne, un peu plus cher que la visite durant la journée (14€ au lieu de 9.5€ pour le tarif plein), que nous choisissons de faire. Ou plus précisément, que je choisis de faire. Non pour le "spectacle", mais parce que j'ai toujours aimé voir les fortifications de nuit.

Et en toute honnêteté, il ne faut vraiment pas y aller pour le "spectacle", qui ne vaut pas franchement le prix et le déplacement. En revanche, pour avoir la vue sur la ville et la cité à la tombée de la nuit, ça vaut le coup (et le coût!).

Je me suis régalée de la contemplation de ces ombres portées sur les bâtiments de la cité, de la lumière déclinant derrière les monts environnants, du calme de la cité aussi. Le seul regret que j'ai, mais là encore, c'est COVID qui a gagné, c'est que la cité ne s'est pas embrasée cette année...eh oui, j'y étais pour le 14 juillet!



La visite du château comtal lui-même n'était pas fascinante...surtout parce que, trop impatiente, j'ai commis l'erreur de vouloir entrer dès 21h30. Résultat: tout le monde s'y est précipité, et pour réguler les flux nous étions soit poussés vers l'avant, soit retenus quelques temps entre deux espaces....j'aurais dû attendre 22h, tout était plus calme!

Sans cela, le château reste pauvre en explications et les salles sont totalement vides....légère déception. Dans les hourds, les enfants s'ébahissaient plus à propos des pigeons (faut dire que c'est tellement rare et propre à Carcassonne...^^) que des structures fantastiques dans lesquelles ils se trouvaient...enfin, chacun ses sources d'émotions!!



Un dernier tour dans les lices ouest, cette fois. Je m'émerveille vraiment de tout, tout en cherchant à voir les marques de la restauration... La couleur de la pierre sous la lumière des spots est vraiment belle, et nous sommes très peu nombreux à en profiter.

Quelques-uns tentent de donner vie à cette fête nationale amputée en tirant quelques feux d'artifices (je ne m'attendais pas à la première explosion et je sursaute, aux suivantes aussi d'ailleurs), mais c'est vraiment étrange cette année.




En tous cas, moi, j'ai passé un super 14 juillet, car j'ai découvert cette merveilleuse cité de Carcassonne!!


Et le voyage n'est pas terminé! A suivre, la quatrième et dernière étape du road trip!!

To be continued....



Mélanie


 

+33 (0)6 87 30 14 79

©2020 par Visites au fil de l'art. Créé avec Wix.com